Une question ou un conseil ? 01 34 69 47 25

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur...

Retour

Pourquoi parle-t-on de « vrai poivre» et de « faux poivre » ?

Très longtemps, le « poivre » a été synonyme de richesse et considéré comme une épice royale. Le mot poivre était donc porteur de valeur. Il était donc tentant d’appeler poivre, et donc de leur donner par cet artifice une valeur usurpée, certaines baies, racines, herbes ou mélanges d’épices. On parle alors de «faux poivre ». Les plus connus des faux poivres sont le poivre rose, le poivre de la Jamaïque, le poivre de Sichuan, le poivre à queue, le poivre de Tasmanie, le poivre du paradis et le kili poivre. Qu’est-ce qu’un vrai poivre ? Un « vrai poivre » est la baie d’une liane exotique de la famille des pipéracées. La famille des vrais poivres compte de nombreuses espèces dont la plus importante est le Piper Nigrum. (Le Piper Cubeba et le Piper Longum comptent également parmi les espèces les plus représentatives). Certains poivres sont même des produits d’exception, tel le poivre de Kâmpôt, produits dans certaines zones géographiques bien délimitées et selon un cahier des charges extrêmement précis.